Bienvenue sur le site de la commune d’Attignat-Oncin.

  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.
  • Bienvenue sur le site de la commune d'Attignat-Oncin.

Accueil du site > Vie pratique > Faune et flore

Faune et flore

Le moustique-tigre.
Mis en ligne le 12 juin 2017

    

Aedes albopictus, dit « le moustique tigre », est originaire d’Asie et se distingue par sa coloration contrastée noire et blanche. Moustique tigre site

Progressivement implanté dans l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, le Rhône et la Savoie depuis 2012, il peut être vecteur de maladies comme le zika, la dengue et le chikungunya.

Il se contamine en piquant un voyageur malade et devient ainsi capable de transmettre la maladie dans le proche voisinage en piquant des personnes saines.

Il va piquer principalement à l’extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule.

"Si et seulement s’il est contaminé, le moustique tigre peut transmettre la dengue, le chikungunya ou le virus du zika."

Pour lutter contre sa reproduction, il faut supprimer les lieux de ponte et de repos par des gestes simples ! Les produits anti-moustiques (insecticides, répulsifs) ne suffisent pas.

• Supprimer les gîtes larvaires potentiels, c’est-à-dire supprimer toute eau stagnante au domicile et autour, entretenir les espaces extérieurs, évacuer les feuilles mortes.
• Vider les vases, les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable humide.
• Supprimer ou vider régulièrement les petits récipients pouvant contenir de l’eau dans les jardins.
• Couvrir les bidons de récupération d’eau de pluie pour les rendre inaccessibles aux moustiques (les couvrir d’une moustiquaire ou d’un tissu fin), retourner les arrosoirs.
• Prévoir une pente suffisante pour que l’eau ne stagne pas dans les gouttières et les curer pour veiller à la bonne évacuation des eaux de pluie.
• Ranger à l’abri de la pluie tous les stockages pouvant contenir de l’eau : pneus, bâches plastique, jeux d’enfants, mobilier de jardin, pieds de parasols…

Ces gestes simples réduisent efficacement le risque de présence du moustique à proximité du domicile. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et pour protéger votre entourage.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


 

La pyrale du buis.
Mise à jour le 12 juin 2017.

 

La pyrale du buis est un insecte originaire d’Asie Orientale. Elle est présente en France depuis 2008. Au cours des 8 années sur le territoire, elle s’est propagée dans 70 départements.

Les chenilles de ce lépidoptère consomment le feuillage des buis. Avec une capacité de 2 à 3 générations par an, les défoliations peuvent être totales. La pyrale serait arrivée via le commerce de buis ornementaux et se seraient répandus dans les buxaies naturelles et jusqu’en milieu forestier.

Cet insecte ne présente pas de risque d’urtication pour les usagers de la forêt. Il ronge les feuilles, en commençant par l’intérieur du buisson.

pyrale papillon

L’actualité sylvo-sanitaire de juin 2017, diffusée par l’ONF, cliquez ici.

Les moyens de prévention : cliquez ici.

La pyrale en région Auvergne-Rhône-Alpes, août 2016 : cliquez ici.

 


Le frelon asiatique.

Comment le reconnaître ?

frelon site

Des réponses à vos questions ici.




Site réalisé en SPIP pour l'AMRF